Quels sont les dangers et risques des DEEE ?

DEEE : téléphones par milliers

Publié le : 01 juillet 20234 mins de lecture

Les Déchets d’Équipements Électriques et Électroniques (DEEE) posent un défi majeur pour notre société moderne. Ces déchets sont en constante augmentation. Les substances dangereuses qu’ils contiennent et les conséquences qu’ils peuvent avoir sur la santé humaine et l’environnement les rendent particulièrement préoccupants ! 

Les entreprises qui utilisent des appareils électroniques, comme des téléphones, des ordinateurs, des serveurs ou des lampes halogènes, doivent comprendre les dangers et les risques associés aux DEEE. 

Cet article fait le point sur ces derniers afin de vous permettre de mieux comprendre les enjeux liés à une élimination appropriés de ces déchets fortement polluants.. 

Les substances dangereuses présentes dans les DEEE

Les DEEE contiennent une variété de substances dangereuses pouvant avoir des effets néfastes sur la santé et l’environnement. 

Parmi ces substances, on trouve des métaux lourds tels que : 

  • le mercure, 

  • le plomb, 

  • le cadmium 

  • et le chrome hexavalent. 

Les DEEE contiennent également des produits chimiques nocifs tels que les retardateurs de flamme bromés et les chlorofluorocarbones (CFC), persistants dans l’environnement. Ces produits contribuent à la destruction de la couche d’ozone et à l’augmentation des gaz à effet de serre.

La présence de ces agents chimiques implique une gestion à part de ses déchets et le recours à une entreprise habilitée.

Les conséquences sur la santé et l’environnement

Lorsque les DEEE sont mal gérés, les substances dangereuses qu’ils renferment peuvent contaminer les sols, les cours d’eau, l’air et même la chaîne alimentaire. Les populations vivant à proximité de sites de traitement ou de décharges de DEEE sont particulièrement exposées aux risques pour la santé. 

L’exposition à ces substances peut entraîner : 

  • des problèmes respiratoires, 

  • des maladies cardiovasculaires, 

  • des troubles neurologiques,

  • la formation de tumeurs cancéreuses à terme,

  • des effets néfastes sur la fertilité, la capacité de reproduction des animaux d’élevage, ou encore le développement de foetus. 

De plus, la dispersion des substances dangereuses présentes dans les DEEE peut causer une dégradation de la biodiversité et perturber les écosystèmes aquatiques et terrestres.

2 exemples de dommages liés au DEEE survenus en France

La France a connu plusieurs incidents graves liés à la gestion inappropriée des DEEE. 

  • L’un des exemples les plus notables est celui de l’incinérateur de Stocamine en Alsace. Cette installation a été utilisée pour stocker des déchets dangereux, y compris des DEEE, dans des mines souterraines. Des fuites de produits toxiques ont contaminé les nappes phréatiques, mettant en danger la santé des riverains et posant des défis importants en termes de dépollution.

  • Un autre exemple marquant est celui de l’ancienne décharge de déchets électroniques de Bonfol, en Suisse, qui a également affecté les régions frontalières françaises. Cette décharge contenait des milliers de tonnes de déchets électroniques contenant des substances dangereuses. La pollution a provoqué des inquiétudes quant à la qualité de l’eau potable et a nécessité des efforts de décontamination considérables.

Pour conclure

  1. Les DEEE posent des risques significatifs pour la santé et l’environnement en raison des substances dangereuses qu’ils contiennent. 

  2. Il est crucial d’adopter une gestion appropriée des DEEE, notamment par le biais de collectes sélectives, du tri sécurisé, du recyclage et de l’élimination sûre des déchets restants. 

  3. La sensibilisation du grand public et des entreprises aux dangers des DEEE, ainsi que l’implication des fabricants et des gouvernements sont essentiels pour réduire les risques associés aux DEEE. 

Plan du site