Procédure de validation des acquis de l’expérience

validation des acquis

La validation des acquis de l’expérience, en abrégé VAE, est une procédure de reconnaissance des acquis par tout établissement français habilité à délivrer des diplômes fondés sur l’expérience professionnelle. Un portfolio du parcours du candidat doit être présenté à la commission d’un établissement d’enseignement pour vérifier le bien-fondé ou non d’un crédit partiel ou total pour l’obtention d’un diplôme particulier. L’intégrité du processus de vérification doit être garantie, faute de quoi vous pourriez être condamné à une amende ou à une peine de prison pour avoir commis un délit.

Les avantages de la VAE !

Tout d’abord, la validation des acquis est une procédure reconnue par le décret de Bologne tout en appliquant le processus de Bologne aux programmes ECTS, aux certificats et aux diplômes universitaires. Ensuite, par rapport à la VAE applicable dans la communauté française, la VAE en France permet la délivrance d’un diplôme fondé sur l’expérience. Ensuite, cette procédure est accessible aux adultes en reprise d’études, aux PMR (à l’exception des personnes malentendantes ou aveugles) et à toutes les personnes à mobilité normale justifiant d’au moins un an d’expérience en rapport avec la certification visée.

Par ailleurs, il existe 3 formes de VAE : la VAE admission, la VAE dispense et l’accompagnement vae. L’admission par VAE permet aux ARE de s’inscrire dans le programme d’études du Master et pour une année de préparation d’un diplôme de Master ou d’un certificat.  D’autre part, la dispense vae offre des cours annuels avec un minimum de 60 crédits ECTS. Tout au long du parcours, vous pouvez demander l’accompagnement d’un conseiller ou d’un relais VAE pendant la procédure VAE elle-même. Cette dernière implique l’échange de dossiers de VAE, diverses rencontres en fonction des disciplines des matières enseignées. De plus, vous pouvez bénéficier de l’appui d’un expert qualifié, du partage de l’expertise du conseiller, de la facilitation de la demande de recevabilité de votre dossier de vae…. En outre, cela permet de réduire la durée et le coût de la formation, de mettre la gestion des RH en adéquation avec vos compétences, etc. Pour en savoir plus, veuillez suivre ce lien uscsynergy.com.

Différentes formations proposées!

Il existe de nombreuses formations proposées et reconnues pour faire valider les acquis.

A savoir : multimédia, informatique et bureautique, création d’entreprise, commerce, coiffure, petite enfance, comptabilité et gestion, logistique, sécurité, cuisine, ETS, TPL, immobilier, électrotechnique, hôtellerie-restauration, assistant de direction, MUC, petite enfance, opticien, CESF, moniteur éducateur, maintenance de véhicules, maintenance de systèmes de production, aide à domicile, éducation spécialisée, système de réseaux, service informatique, gestion administrative, SPSSS, relation client….

Procédure de validation des acquis de l’expérience !

Il existe différentes étapes à suivre pour valider vos acquis professionnels. A savoir : la collecte des informations nécessaires sur la vae, l’étude de faisabilité, la sélection du diplôme et du certificateur accrédité, l’obtention de la recevabilité du dossier vae, la préparation du dossier de validité, la présentation devant le jury VAE, l’étape de validation VAE et le suivi pour la validation partielle.

  • La collecte des informations nécessaires sur la VAE : pour comprendre la durée du projet de validation, le financement de la VAE, le dispositif VAE avant de s’engager dans la démarche VAE ;
  • L’étude de faisabilité : consiste à analyser la relation entre le diplôme et votre expérience professionnelle. Cette étape vous permet de comprendre vos chances de réussir un diplôme ou une certification dans un domaine donné. Vous devez également comprendre les techniques et méthodologies de rédaction du livret 2 ;
  • La sélection du diplôme et de l’organisme certificateur : ici, vous devez consulter la liste exhaustive des vae par profession, par diplôme ou par certification et celle des organismes certificateurs appropriés ;
  • L’obtention de la recevabilité du dossier de vae : il s’agit de constituer un dossier de validité, notamment le grief de votre parcours professionnel, le niveau d’expertise. Ceci afin d’obtenir un avis favorable de la recevabilité ou non en fonction de la compatibilité de l’expérience professionnelle et de la certification visée ;
  • La préparation du dossier : pour être présenté au jury de vae. Outre la présentation factuelle de votre parcours, sachez que les jurys s’intéressent également à vos capacités, compétences et connaissances acquises au cours de votre carrière ;
  • La présentation devant le jury : c’est l’occasion pour vous et les jurés de mieux vous connaître et d’échanger des idées. Il vous reste à défendre votre thèse bien préparée ;
  • Le verdict du jury : peut conduire à la délivrance d’une validation totale ou partielle ou encore à une certification demandée…
5 astuces pour trouver une infirmière à Amiens
Les meilleures astuces pour choisir son fournisseur internet