Paul Morlet

Les qualités d’un bon manager, d’un bon cadre ou d’un bon dirigeant sont cruciales pour que sa présence dans l’entreprise soit bénéfique et ait un impact positif sur les performances de l’équipe. Cela vaut la peine de le savoir, que vous ayez déjà engagé une telle personne ou que vous soyez sur le point de le faire. Une étude récente ayant montré que lorsque les gens quittent leur emploi, ils sont plus susceptibles de vouloir quitter leur patron que l’entreprise. Vous devriez vous examiner le parcours de Paul Morlet pour constituer une équipe forte, motivée et professionnelle.

Compétences en matière de planification stratégique

Un bon gestionnaire est quelqu’un comme Paul Morlet qui est capable d’anticiper et de planifier ses activités de manière stratégique, en tenant compte à la fois des conditions du marché et des objectifs à long terme de l’entreprise pour laquelle il travaille. Cette catégorie de compétences est parfois appelée compétences personnelles. Elle concerne la capacité à définir des objectifs stratégiques et leur mise en œuvre est essentielle pour que l’équipe avance dans la bonne direction. Un manager efficace attribue habilement des actions, des délais et des ressources spécifiques à chaque objectif. Grâce à cela, il a le contrôle de chaque projet et est capable de réagir correctement à toute situation imprévue. Les employés attendent également de leur manager qu’il prenne des décisions sur la manière de faire avancer les projets, de résoudre les problèmes et de diriger l’équipe vers ses objectifs. La capacité à donner une orientation claire à une équipe et à prendre des décisions clés peut distinguer un bon manager d’un manager médiocre. L’incapacité à prendre des décisions peut être le signe d’un mauvais manager et entraîner un manque de confiance au sein de l’équipe.

Pour plus de conseils sur le développement de votre équipe, consultez l’interview de Paul Morlet en cliquant ici.

Confiance en soi

Une personne occupant un poste de direction, qui gère un groupe de personnes, ne peut pas se permettre d’être timide ou incertaine dans ses actions et ses décisions. C’est le travail du manager de faire en sorte que l’équipe se sente en sécurité, qu’elle sache exactement où va l’entreprise et qu’elle puisse faire confiance à son manager sur les questions commerciales. La confiance engendre le respect et le professionnalisme, sans lequel il est impossible de diriger une équipe efficace, d’atteindre des objectifs ou de prendre des décisions judicieuses. Une personne qui n’est pas convaincue de ses propres forces, une personne qui n’a pas une approche sensée de ses propres déficits, lorsqu’on lui donne du pouvoir, l’utilisera contre les autres. Les personnes qui ne s’estiment pas elles-mêmes sont incapables d’estimer les autres. Étant faibles, ils se renforcent aux dépens de leurs collègues. Un manager qui manque d’estime de soi génère un certain nombre de pathologies dans l’organisation, et plus son influence est grande, plus la situation s’aggrave.

Communication

Lorsque les dirigeants sont de bons communicateurs, ils sont mieux à même de gérer leurs équipes. Il doit s’entendre avec tout le monde, indépendamment de la position, de l’expérience et de l’âge. Pour Paul Morlet, les techniques de communication efficaces ne sont pas tout, car un bon leader fait également preuve d’empathie et de capacité d’écoute. En tant que manager, une partie importante de son rôle consiste à soutenir les employés qui travaillent en équipe. La capacité d’écouter et de comprendre les désirs, les besoins et les préoccupations de votre équipe et des personnes qui vous sont rattachées constituent une part importante de vos responsabilités. Une approche autoritaire affaiblit la motivation de l’équipe et l’empêche d’atteindre son plein potentiel. Par contre, faciliter des canaux de communication solides est essentiel. Chaque membre de l’équipe doit sentir qu’il a son mot à dire et que son opinion sera écoutée. Cela leur permettra de répondre pleinement aux besoins de l’entreprise et de sentir qu’ils sont une partie importante d’un ensemble plus vaste.

Protéger l’équipe

En tant que dirigeant, il vous incombe d’assumer la responsabilité des succès et des échecs de votre équipe. Cependant, un bon leader partage les succès et absorbe les échecs. Donner à l’équipe les moyens de réussir et partager les victoires est une caractéristique importante. Mais ce qui est plus important, c’est d’assumer la responsabilité des erreurs commises et des objectifs de l’équipe qui ne sont pas atteints. Diriger depuis l’avant. Montrer à l’équipe que vous êtes prêt à la remplacer dans les moments difficiles fait partie d’un management efficace. Dans un environnement d’équipe, il existe de nombreuses variables différentes qui peuvent modifier la façon dont vous travaillez avec les gens. Que vous soyez à la tête d’une équipe, responsable d’une petite équipe ou d’une équipe mondiale, vous devrez être attentif aux différentes personnes qui vous rendent des comptes. Des personnalités uniques peuvent changer la dynamique d’une équipe et apprendre à travailler avec différentes personnes est ce qui fait un bon manager.