Comment devenir un ingénieur du son ?

ingénieur du son

Ingénieur du son est un métier stimulant qui s’adresse aux personnes créatives et avec une bonne acuité auditive.

Ce technicien travaille généralement au sein de structures utilisant les hautes technologies.

Il s’occupe du son à la télévision, à la radio, dans un studio d’enregistrement, dans l’industrie du spectacle et bien d’autres domaines encore.

Dans le milieu du travail, les recruteurs privilégient la candidature de ceux qui sont passés par une formation ingénieur du son

Quels sont les rôles d’un ingénieur du son ?

Il existe différentes appellations pour désigner la personne qui s’occupe de la gestion du son dans le milieu du travail.

Il peut être un technicien du son, un chef opérateur du son ou encore un assistant.

À partir du moment où elle touche à la console de gestion du son, elle peut être qualifiée d’ingénieur du son. Bien entendu, le travail de ce spécialiste varie d’un champ d’activité à un autre. Il peut par exemple être chargé de l’enregistrement dans la production cinématographique ou dans un studio d’enregistrement.

Il sait également traiter le son en post-production, notamment en effectuant le mixage, le montage, et le mastering.

Mais encore, un ingénieur du son s’assure aussi de la qualité du son transmis en direct, que ce soit lors d’un spectacle, d’une émission diffusée en direct à la radio et à la télé ou pour toute autre manifestation nécessitant l’utilisation de matériels de sonorisation.

Pour être en mesure d’assurer une telle fonction, il est essentiel d’acquérir une solide compétence à travers une formation ingénieur du son

Quelle formation pour l’ingénieur du son ?

Il existe plusieurs niveaux d’études pour accéder aux métiers d’ingénieur du son. Toutefois, il convient de préciser qu’il n’existe pas un diplôme national d’ingénieur du son. De manière générale, la formation ingénieur du son consiste à des études supérieures en audiovisuel et post-production dans une école de l’image et du son. Les grandes écoles permettent d’obtenir un diplôme de niveau Bac +2 (BTS, DMA, etc.), Bac +3 (DES, Licence professionnelle, etc.), et Bac +5 (Mastère production et cinéma/audiovisuel, Diplôme arts et techniques, Master ingénierie du son, etc.).

Au cours de ses études, le futur ingénieur du son aura à acquérir de nombreuses compétences en acoustique, en musique, en théorie du signal, à la manipulation des consoles et d’autres outils informatiques. Et en plus de tout cela, il devra également consacrer une partir de son temps à développer sa culture artistique.

Le rythme de travail de l’ingénieur du son

Ceux qui envisagent de se tourner vers ce métier passionnant d’ingénieur du son doivent s’attendre à un rythme de travail peu habituel. Dans bien des cas, l’ingénieur du son est amené à travailler tard dans la nuit, durant le week-end et à des horaires peu conventionnels. Bon nombre de techniciens du son travaillent également en CDD s’ils choisissent d’orienter leur carrière vers l’industrie du spectacle. Ceci dit, les techniciens à la radio et à la télévision ont le plus souvent un contrat à durée indéterminée.

Concernant le salaire, cela dépendra de la structure, mais aussi de l’expérience de l’ingénieur du son. Le salaire mensuel de l’ingénieur du son est compris entre 1 600 euros et 3 400 euros s’il est en CDI.

Il faut noter qu’outre la formation ingénieur du son initial, l’expérience et le portfolio représentent une plus-value pour le CV des ingénieurs du son. 

Faire des études en audiovisuel, quels débouchés ?
Audemars Piguet, une montre de luxe dont la cote s’envole