Patrimoine immobilier

La gestion de patrimoine immobilier trouve son intérêt en faisant appel au conseil et accompagnement d’un gestionnaire de patrimoine immobilier. En effet, la gestion dudit patrimoine consiste à harmoniser toutes les affaires du client pour ainsi l’aider à réaliser ses objectifs liés à la gestion de sa fortune au quotidien.

Fondement de la gestion du patrimoine immobilier

Par définition, la gestion du patrimoine immobilier consiste à appliquer différentes pratiques (administratives, financières, fiscales, juridiques, techniques, etc.) pour apporter un maximum de bien immobilier. Ensuite, le patrimoine immobilier en question regroupe l’ensemble des appartements individuels et en copropriété, appartement sous location, des champs, des constructions, des forêts, garages, hangars, des plantations, des résidences (principale ou secondaire) et des terrains à bâtir. Puis, il faut mettre en équilibre le risque et la rentabilité a l’issue d’une nouvelle acquisition ou d’un échange ou mutation ou donation d’un bien immobilier.

En outre, l’objectif étant : d’atteindre la rentabilité, alléger le montant fiscal, de développer la capacité d’épargne, de préparer la retraite et la succession et de protéger les recettes financières au profit des héritiers. Ainsi, il va falloir faire une gestion déléguée du placement et du suivi des capitaux mobiliers (compte titre, assurance vie, PEA), faire un diagnostic patrimonial à travers des audits personnalisés, faire une ingénierie patrimoniale pour pouvoir conseiller et accompagner le client sur tous les aspects (fiscal, financier, immobilier, juridique, etc.) ainsi que valoriser le patrimoine lui-même. Par ailleurs, ladite gestion peut concerner en une vente ou location. Toutefois, vous pouvez également le gérer en investissant parmi les dispositifs suivants : loi Pinel, SCPI (Société Civile de Placement Immobilier), LMNP (Location Meublée non Professionnelle). Pour en savoir davantage, veuillez suivre ce lien www.gestion-patrimoine-immobilier.eu

Différence avec le patrimoine professionnel et patrimoine financier.

En général, le patrimoine d’une personne (physique ou morale) regroupe les valeurs mobilières et immobilières ou ses actifs (actif circulant, actif immobilisé, compte à recevoir, objets d’art et collection, équipement domestique, meuble, prêt privé, biens immobiliers, parts d’entreprises, placement financier, propriété intellectuelle, valeur des contrats d’assurance de personnes, véhicule et autres biens) et passifs (crédit à la consommation, dette fiscale sociale, dette tierce, emprunt immobilier, emprunt pour investissement, fonds étrangers a court terme, fonds étrangers à moyen terme, fonds étrangers à long terme, fonds propres, prêt à terme et autres passifs). Ces valeurs peuvent se traduire patrimoine professionnel, patrimoine financier et patrimoine immobilier.

En effet, le patrimoine professionnel regroupe l’ensemble des biens compris dans l’exercice de la profession agricole ou commerciale ou industrielle, voire libérale. Et le patrimoine financier se compose principalement des comptes épargnes, du compte dépôt bancaire et des placements financiers. En revanche, le patrimoine immobilier englobe l’ensemble des recettes et dépenses liées à la gestion du patrimoine immobilier pour une meilleure rentabilité. À savoir, les impositions sur les revenus imposables, les taxes foncières, les taxes d’accises, les revenus nets (dividende, intérêt, loyer, redevance, rendu, service, etc.), la variation de la valeur lors de la cession de droit ou des biens et les biens immobiliers (ancien, commercial, constructible, neuf, parking, etc.) concernés…

Avantages de faire appel à un gestionnaire de patrimoine immobilier

Le gestionnaire de patrimoine immobilier réalise différentes missions auprès des sociétés partenaires (assurance, indépendante, spécialisée) et auprès de l’office notarial et des banques. Techniquement, il a pour mission d’inventorier les biens, étudier l’état fiscal, établir une stratégie de gestion ou de placement efficace ainsi que d’accompagner et conseiller le client. Il est par exemple censé analyser les recettes et situations personnelles et professionnelles du client, définir la stratégie de placement, évaluer le patrimoine de son client, comprendre les besoins en investissement rentable du client, faire une veille fiscale juridique générale pour correspondre aux attentes du client, bien dissocier la teneur des différentes législations relatives à l’investissement immobilier (loi Censi-Bouvard, loi Cosse, loi Duflot, loi Girardin, loi Malraux, loi monuments historiques, loi Pinel, loi Pinel Outre-mer, ), optimiser le montant fiscal, accroître la capacité d’épargne, assurer les recettes financières des héritiers, préparer la retraite et succession et apporter des solutions pour contribuer au développement du patrimoine immobilier du client.

Conseil pour devenir un gestionnaire de patrimoine immobilier

En raison de la complexité de gérer seul son patrimoine, il s’avère plus avantageux en matière de temps-argent-souci de faire appel à un gestionnaire de patrimoine immobilier. Toutefois, le gestionnaire en question doit démontrer un certain nombre de parcours académiques et professionnels bien pertinents.

Sur ce, pour devenir gestionnaire de patrimoine immobilier, il faut s’inscrire dans un meilleur centre de formation (académique ou professionnelle) et parcourant les études économiques ou commerces ou de gestion, à terme et avec succès. Puis, il doit être censé maîtriser les notions de base relatives au droit, immobilier, finance, gestion, fiscalité et bien d’autres disciplines sociales et économiques. Aussi, concrètement, il doit pouvoir choisir le meilleur dispositif (loi Pinel, LMNP, SCPI) à investir pour mieux gérer le patrimoine immobilier de son client, etc. Par ailleurs, il doit également pouvoir s’opérer en indépendant ou en agence bancaire, voire en profession libérale…