En utilisant les épices, les parents peuvent cuisiner de nombreuses recettes qui raviront le palais des enfants. En outre, ces ingrédients forts en goût ajoutent de la saveur et des arômes aux plats cuisinés. Avec ces herbes et condiments divers, les fins cuisiniers peuvent créer différentes associations savoureuses. Comment bien utiliser ces épices ?

Pourquoi recourir aux épices pour cuisiner ?

Les recettes à base d’épices s’avèrent plus goûteuses. Ce qui constitue la première raison motivant l’utilisation de ces ingrédients en cuisine. Le curcuma comme l’aneth et le thym donnent plus de saveurs à tous les plats. Qui plus est, ils modifient les saveurs trop basiques grâce à leur subtilité.

Par ailleurs, les épices permettent de réduire la consommation de sel. Grâce à l’usage de ces aromates, le dosage du sel de table se voit réduit. Certains cliniciens recommandent la consommation de gomasio composé d’un mélange de sésame et de sel, ce qui forme un combo gagnant.

En outre, les épices font travailler tous les sens. Les herbes et les épices se caractérisent par des saveurs différant les unes des autres. Elles stimulent l’odorat et le goût en même temps. Ce faisant, les grands chefs étoilés n’hésitent pas à en rajouter dans les différentes recettes à base d’épices.

De surcroît, les épices ajoutent également des couleurs aux diverses préparations présentées à table. Le curcuma donne une jolie couleur jaune tandis que les herbes dont le persil, apportent de la verdure aux assiettes.

Les épices incluses dans les recettes permettent de stimuler l’appétit. Elles travaillent le visuel du repas en plus d’améliorer le goût des plats.

Les recettes salées contenant des épices

Grâce aux épices, toutes les recettes salées deviennent plus succulentes. Depuis le suprême de foie gras au pain d’épices jusqu’à la recette épicée de steak haché, tous les plats salés peuvent s’agrémenter à l’aide d’épices. Encore qu’il convienne de choisir les bons aromates et herbes en fonction du mélange concocté.

Ainsi, les baies roses s’avèrent idéales pour donner du goût aux fruits de mer, aux poissons ou encore aux différentes salades composées. Ainsi, leur fonction ne se limite pas uniquement à la décoration des recettes à base d’épices.

Les épices cajuns se composant d’un mélange d’épices rouges dont le cumin et le piment de Cayenne servent à préparer différentes sauces et marinades. Cette association d’épices convient également aux grillades et aux ragoûts. Elle agrémente encore un bon plat de riz.

La cardamome pour sa part s’utilise surtout dans la cuisine indienne. Elle peut s’utiliser dans la composition du vin chaud. Quant au carvi, il se marie surtout avec les préparations salées à base d’agneau ou encore de porc et de canard. Le munster, les saucisses et le fromage gagnent également en goût au carvi.

Quelles épices pour les repas sucrés ?

Pour un amateur de cuisine, les épices semblent plus rimer avec les recettes salées. Néanmoins, ces ingrédients peuvent s’accorder avec les plats sucrés et desserts.

Pour parfumer les gâteaux, les pâtissiers ajoutent souvent de l’anis vert grain qui mêle les saveurs de réglisse à celles de fenouil. De même, l’anis vert poudre sert à donner plus de goût au pain d’épice ou encore au cake et au gâteau.

Pour offrir plus de saveurs à du chocolat chaud, rien de tel qu’un bâton de cannelle qui parfume les recettes à base d’épices. Afin d’apporter plus de goûts à tous les desserts lactés, autant opter pour l’utilisation de noix de muscade, une épice qui rend les plats sucrés encore plus gourmands.

L’anis étoilé permet d’agrémenter d’autres préparations sucrées telles que les biscuits ou encore les fruits poêlés et ceux cuisinés en papillotes. Ainsi, cette épice se marie bien avec la crème anglaise et le lait. Il suffit d’écraser les graines afin d’en réveiller le parfum.

Concernant la fève de Tonka, elle se caractérise par des parfums rappelant la vanille et le caramel. Il suffit de l’incorporer aux mousses ainsi qu’aux soufflés. En outre, cette épice se marie à la framboise ou encore à la poire.

Pour un usage optimal des épices en cuisine

Les épices en poudre s’ajoutent aux plats mijotés ainsi qu’aux légumes. Il vaut mieux les ajouter avant la cuisson s’il s’agit d’épices torréfiées. Le curry comme le curcuma s’additionne aux veloutés et aux soupes à la mi-cuisson. Elles s’incorporent aux recettes de marinades avant la cuisson. Ces mêmes épices en poudre s’ajoutent aux aliments cuits à la vapeur lorsqu’ils présentent encore un aspect cru.

En ce qui concerne le dosage des épices, il vaut mieux opter pour un assaisonnement par parcimonie. Ainsi, les amateurs de cuisine font bien d’avoir la main légère et de doser les épices au fur et à mesure de la cuisson. Les épices ne doivent surtout pas dénaturer les plats. Il ne s’agit pas de cache-misère, mais d’exhausteur de goût.

Il vaut mieux éviter de cuire les épices à température élevée. Il faut éviter de mélanger différentes épices sans se soucier de leurs accords.