photographie

La profondeur de champ est un concept très important dans la photographie. Bien la maîtriser et comprendre tous les facteurs d’influence sont des points que chaque photographe devra bien retenir. Beaucoup d’entre eux devront savoir comment la contrôler en commençant par le réglage de l’ouverture. Mais de quoi s’agit-il exactement, et comment bien maîtriser ce concept ? Zoom sur le sujet.

C’est quoi la profondeur de champ ?

La profondeur de champs représente le plan focal ou la zone de netteté des photos. Elle reste variable selon quelques paramètres précis tels que le capteur employé, la focale de votre objectif ainsi que la distance entre vous et le sujet. Maîtriser cette profondeur de champ vous permet de créer le flou et la netteté sur quelques zones de la photo, dont le but est par exemple de faire l’isolement d’un sujet, de le valoriser comme en créant du flou de fond pour ressortir le décor, le personnage,… de masquer, avec astuces, quelques parties peu esthétiques à l’aide du flou sur une partie moins attrayante dans le cadre, et de créer quelques effets assez particuliers (pour donner un style mystérieux à la photo par exemple). 

Les éléments qu’il faut essentiellement retenir

La profondeur de champ est un élément à considérer pour bien réussir vos photos ou images, même s’il peut parfois sembler compliqué à maîtriser. En revanche, il suffit de connaître parfaitement son mode de fonctionnement et son importance avec quelques notions essentielles. La profondeur de champ est plutôt faible s’il y a une grande ouverture, et vice-versa. Elle sera aussi plus faible quand la longueur focale est plus forte, ou aussi l’inverse. En outre, la distance entre vos sujets et vous va jouer sur cette profondeur de champ : si vous êtes plus proches, la profondeur de champ va s’affaiblir. Cette distance entre le sujet et l’arrière-plan influencera aussi le résultat : plus cette distance va s’élever, plus votre arrière-plan deviendra flou. 

Comment maîtriser cette profondeur de champ ?

De nombreuses méthodes existent pour vous aider à maîtriser cette profondeur de champs. Comme base, mettez d’abord votre appareil photo en mode semi-automatique ou manuel programme (l’ouverture est priorisée). Si c’est entièrement en automatique, profitez de l’usage de l’ouverture maximale de l’objectif et non d’une ouverture F3.5. Pour de nombreux appareils, c’est le cas mais pas pour tous. Pour maîtriser le concept, vous devez suivre quelques règlements. Mettez votre appareil en mise au point manuelle et entraînez-vous. Tenez votre appareil avec une main avec la bague de la mise au point. C’est une technique qui fonctionne bien si vous faites plus d’entraînement. L’autre méthode va dépendre de votre appareil. Vous pouvez choisir des appareils qui offrent une mise au point automatique à l’écran. Vous pouvez juste appuyer sur un écran tactile là où vous souhaitez le faire et ce sera l’appareil qui va s’en charger. Plutôt simple et pratique comme méthode. Mais pour cela, vous devez avoir un appareil spécialisé. Une autre méthode consiste à faire une installation de follow focus sur votre appareil. Cet accessoire entre en relation avec la bague de la mise au point, et la rendra plus facile à accéder. Il vous suffit de tourner une petite molette qui va faire tourner cette bague.

D’autres méthodes à prendre en compte 

En fonction du contexte et de vos demandes, vous devez aussi modifier cette profondeur de champ photo pour avoir le résultat tant attendu. Pour cela, prenez en compte quelques termes méthodiques à savoir la grande profondeur (nommée aussi hyperfocale). Cette hyperfocale peut être utilisée pour un paysage à photographier sans aucun effet flou. Votre photo sera donc très nette. Il y a aussi la moyenne profondeur pour laquelle vous devez diminuer légèrement cette profondeur de champ, puis isoler le sujet sur la photo. Seul votre sujet sera bien net et il va ainsi se détacher des éléments restants de la photo, qui eux, sont plongés dans un flou assez important. C’est souvent utilisé pour prendre des photos de quelques personnes. Pour une profondeur courte (sujet au premier plan très net), les éléments qui sont derrière lui seront assez flous et les éléments derrière seront encore plus flous. Cet effet de photo sera alors progressif et vous permettra de valoriser le sujet juste au premier-plan. Le réglage sera utilisé, par exemple, pour la prise de photo d’un bouquet de fleurs que vous souhaitez mettre en avant avec des éléments bien précis. Ce concept n’est donc pas simple à maîtriser, vous devez avoir beaucoup de patience et faire plusieurs essais afin de comprendre son fonctionnement.