Programmation

Bien que le marché iOS soit moins prépondérant que celui d’Android, son caractère haut de gamme attire les adeptes de la qualité. Ce système d’exploitation occupe surtout une place importante dans les pays développés. IOS est l’opérateur qui prend en charge les appareils iPhone, iPad, et iPod touch. Vous n’êtes pas sans savoir que les processeurs de ces appareils sont puissants et que ces derniers ciblent une catégorie sociale élevée. Le fait de créer une application mobile iOS est donc intéressant pour ceux qui privilégient l’excellence. Cependant, quelques connaissances de base sont nécessaires avant de se lancer dans le développement d’application.

Comprendre le système

Bien souvent, l’univers de la programmation semble complexe et inaccessible. Lorsqu’on débute, il est difficile de prendre en considération les outils et les méthodes pour coder correctement. Pourtant, il faut un commencement à tout. Avoir des connaissances en programmation est sans aucun doute un atout considérable dans le monde digital. Si l’on veut donner une définition, on peut dire que c’est l’action pour écrire des codes informatiques et que l’on appelle code source. L’objectif est tout simplement de communiquer avec la machine en exécutant des commandes spécifiques pour créer des applications. Évidemment, cette machine peut être un ordinateur ou un smartphone.

L’ensemble de code mis en place constitue un programme. Ainsi, vous aurez la possibilité de résoudre des problèmes en créant vous-même vos applications. À titre d’exemple, vous désirez pouvoir conjuguer en espagnol et créer l’appli « elconjugador ». Votre programme devra ainsi collecter les verbes existants, les modes possibles et les conditions de terminaisons. Ces actions forment un algorithme. Plusieurs options sont disponibles pour communiquer avec la machine. On utilise alors les langages informatiques. Et si vous souhaitez approfondir vos connaissances en programmation iOS, cliquez ici.

Débuter avec une application native

On dit qu’une application est native lorsque son codage est spécifique à un système d’exploitation. Cela favorise l’utilisation des fonctionnalités internes comme l’appareil photo, le micro, ou le GPS pour la localisation. Il est certain que les performances seront optimales grâce à la puissance de calcul et à la fluidité générée par la synchronisation. Pour ios, on utilise le programme Xcode (anciennement Project Builder) et on développe avec les langages de programmation Objective-C et Swift.

Toutefois, il est possible d’utiliser une interface de programmation applicative (Application Programming Interface ou API) pour le développement. Cela consiste à programmer grâce à une interface graphique. L’API native d’Apple est Cocoa. Cet outil facilite votre travail grâce à ses nombreux frameworks comme les fonctions ouvrir/sauvegarder ou annuler/rétablir… Il est à noter qu’un framework est un composant logiciel destiné à être intégré dans les applis. Par ailleurs, la manipulation des langages informatiques reste indispensable pour pouvoir coder correctement.

S’initier avec Objective-C et Swift

Pour développer intégralement des applications iOS, Objective-C est une excellente alternative. C’est un langage de programmation utilisé fréquemment par les développeurs avancés. Il est apparu en 1984 pendant la génération de NeXT. Les connaisseurs savent pertinemment qu’il se base sur la pile du langage C. Il est alors avisé de commencer par la programmation en C pour exploiter pleinement les possibilités. En effet, les syntaxes de base du langage C et Objective-C sont similaires. Comme C permet la création rapide de chaînes de caractères, Objective-C de son côté facilite la création d’objets (NSString).

Mais comme ces syntaxes nécessitent des réflexions pointues, Apple a décidé de simplifier la tâche des développeurs mobiles en inventant le nouveau langage de programmation Swift. Ce dernier a été lancé en 2014. À la fois sûr et utile, Swift dépasse largement la popularité d’Objectif-C. L’un de ses avantages est sa particularité de se développer en open source. Ce qui signifie que l’on peut utiliser des codes sources ouverts pour permettre la création de travaux dérivés. Toutefois, le mot Swift est la traduction de rapide en français, ce qui fait que son algorithme de recherche s’exécute à grande vitesse.

Les outils pour programmer

Pour rappel, les appareils ne comprennent que le langage binaire (0 et 1). Afin de transmettre des informations de notre part, il faut un compilateur. C’est un outil qui permet de traduire le langage Objective-C ou Swift en langage binaire. Ainsi, si vous écrivez un code particulier, le compilateur le renvoie à la machine dans un langage qu’elle comprend. Il existe plusieurs compilateurs que vous pouvez télécharger sur internet. Par ailleurs, un éditeur de texte sera également nécessaire pour pouvoir écrire le code source du programme. Il est préférable que ce soit un éditeur de texte intelligent qui offre des options de couleurs afin de bien distinguer les lignes de codes. Et pour trouver les erreurs, un débogueur reste indispensable. Bien évidemment, vous avez la possibilité de dénicher ces outils séparément, mais l’idéal est de trouver un programme qui les assemble. Entre autres, un logiciel qui combine le compilateur, l’éditeur de texte et le débogueur. Dans le monde informatique, ces programmes « 3 en 1 » sont appelés IDE ou Environnement de développement. Xcode est l’IDE le plus célèbre pour développer en iOS. Il permet de créer des applications grâce à ses multiples fonctionnalités.